dans

Femmes et chevaux (Partie 2)

Entre médaillées olympiques et héroïnes nationales, aux cavalières « ordinaires », voici donc notre 2 ème article sur les plus grandes histoires de « Femmes et Chevaux » du monde entier.

Susan Oakes

La cavalière irlandaise Susan Oakes et son étalon SIEC Atlas ont survolé le record du monde de saut en hauteur à Blanchardstown, près de Dublin. en 2013.

La World Record Academy, un steward de la FEI, étaient entre autres là pour reconnaître officiellement ce vol. « C’était incroyable ! J’étais tellement déterminée à le faire. La route a été longue et rocailleuse. » 

Après avoir battu le record, elle a changé de cheval pour SIEC Oberon cette fois, et a traversé une barre triple de 6’5″, battant ce record mondial aussi. Oakes avait établi un record britannique de saut en hauteur en selle latérale un an auparavant, puis a commencé une quête pour battre le record officiel de 6’6″ établi par Esther Stace en 1915. 

Cependant, ses tentatives ont été entravées lorsque sa selle latérale a été mise à l’écart.  « J’ai supplié, emprunté et volé des selles au cours des deux dernières années, parce que j’ai envoyé ma bonne selle [côté] pour la réparer et elle n’a jamais été terminée », a-t-elle expliquée. Une nouvelle selle lui a permis de se donner les ailes en cuir pour battre le record. Dans le cas où vous vous demandez, oui, c’est la même femme sauvage irlandaise qui a conduit le lecteur Horsenation et survivant du cancer Susan Corwin sur une quête tourbillonnante pour battre le record pour la plupart des dames de côté sur une chasse, y compris (boueux, sanglant) visages irlandais, flacons, brouillage sur d’un fossé (sans cheval) dans une jupe, chasseurs montés dans les salles de bal.

Oakes a commencé à rouler de côté comme un enfant après avoir trouvé une vieille selle latérale dans le tackroom. D’abord c’était l’âne, puis tous les poneys, puis c’était la selle latérale point à point et sur la chasse. 

Il est à noter que Oakes n’est même pas une cavalière à plein temps. C’est une femme d’affaires qui travaille dans l’industrie dentaire.

Morgan Wagner

jeunesse - Femmes et chevaux (Partie 2)

Quand Morgan Wagner avait 13 ans, sa grand-mère lui proposa de choisir un cheval à adopter de son ranch. Morgan a choisi Endo qui n’avait que quelques mois. Quand il eu 8 ans, Morgan a remarqué qu’Endo commençait à loucher beaucoup. Ses yeux semblaient douloureux, et ils étaient souvent en larmes pendant les mois d’été. Morgan a contacté le vétérinaire dès qu’elle s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas. Endo a été diagnostiqué de l’uvéite récurrente d’équine, le glaucome et les cataractes.

Morgan a essayé de diminuer les poussées douloureuses d’Endo en éliminant la poussière et d’autres facteurs d’irritation d’oeil dans son environnement. Elle ne le faisait sortir que pendant la nuit et lui donnait tous les jours des médicaments anti-inflammatoires oraux. Le vétérinaire était sorti pour voir Endo plusieurs fois par mois pour le traiter avec onguent oculaire prescrit et la médecine buccale plus forte, mais malheureusement rien ne semblait aider.

Malgré tous les remèdes vétérinaires tentés, l’œil droit d’Endo s’est fondamentalement rompu, et il souffrait énormément. Il avait cessé de manger parce qu’il faisait mal à mâcher, et l’antidouleur qu’il prenait avait affecté son appétit. Morgan a pris la décision d’extraire l’œil droit d’Endo lorsque le vétérinaire a dit que l’œil n’était pas en mesure d’être sauvé et a commencé à énumérer les options. 

Comment s’est-il rétabli ? 

Juste après l’opération, Endo avait peur. La première nuit, Morgan l’a trouvé tremblant dans son étal quand elle est venue le voir. Elle est restée avec lui cette nuit-là, et sa présence semblait le réconforter. À ce moment-là, le vétérinaire avait traité Endo pendant 5 ans et savait que quoi qu’il arrive, Morgan s’occuperait d’Endo.

Après l’aggravation de l’état d’Endo et la nécessité d’enlever le premier œil, le diagnostic du vétérinaire n’était pas optimiste, et comme prévu, le deuxième œil a été enlevé environ 6 mois plus tard. 

Endo a récupéré beaucoup plus rapidement et avec plus de confiance qu’il ne l’avait fait après sa première chirurgie. 

Endo est capable de faire tout ce qu’un cheval voyant peut faire : Il participe à des compétitions, des randonnées, des voyages, des sauts, effectue un travail de liberté et participe à toute autre nouvelle expérience qui devient disponible. Il est un grand favori de la foule aux Expos, où il a démontré sa polyvalence, son intelligence et sa capacité d’entraînement dans une variété de lieux partout aux États-Unis et au Canada. Endo et Morgan ont même été présentés dans un spectacle de théâtre en plein air.

Fallon Taylor

jeunesse - Femmes et chevaux (Partie 2)

Fallon Taylor est née le en 1982 à Tampa, en Floride. Elle est la plus jeune de trois enfants. Elle avait 7 ans la première fois qu’elle regarda le rodéo, et elle avait tout de suite développée un désir intense de participer. Voulant encourager et soutenir Taylor, ses parents ont déménagé la famille au Texas. 

N’ayant aucune expérience équestre, ils l’ont emmenée s’etraînner avec une légende de l’industrie, qui m’est d’autre que Martha Josey. Josey a également formé la jument de Taylor, Flowers and Money, qui était la mère de Babyflo. Elle a été scolarisée à la maison afin de se concentrer sur sa circonscription.

Taylor avait 8 ans lorsqu’elle s’est jointe à la Women’s Professional Rodeo Association en 1990. Elle s’est qualifiée pour la première fois pour le NFR à l’âge de 13 ans en 1995. Elle s’est également qualifiée pour les trois années suivantes. 

Toujours en 1995, Taylor s’est classée sixième au classement mondial et 12e à sa dernière année en tant que qualifiée. Adolescente, elle s’est qualifiée pour quatre NFR. 

Son cheval BabyFlo a été nommé Women’s Professional Rodeo Association / American Quarter Horse Association WPRA / AQHA Barrel Racing Horse of the Year en 2013. 

À l’âge de 14 ans, Taylor a remporté Rodeo Houston, le plus grand rodéo au monde, et a mis éjecté un chèque de 15 000 $. Pour Taylor, être un adolescent dans le rodéo haut dans le pays était une grosse affaire. « J’avais une perspective différente de celle des adultes qui s’y rendaient en insistant sur différentes choses. J’étais juste excitée d’être à Vegas. »

Fallon est aujourd’hui une pilote de baril professionnel américain et aussi la championne du monde de course de barils lors de la Finale Nationale Rodeo (NFR) en 2014. Elle s’est qualifiée pour le FN à sept reprises entre 1995-1998 et 2013-2015.

Vous avez aimé cet article? Faites-nous part de ce que vous en avez pensé en commentaires

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement...

0

Commentaires

0 commentaires

jeunesse - Femmes et chevaux (Partie 1)

Femmes et chevaux (Partie 1)

La semaine du cheval, le monde du cheval, FRMSE

La semaine du cheval revient pour une 35ème édition !