dans

Le tourisme équestre, au cœur du thème de la future stratégie

La stratégie nationale du développement du secteur équin prendra fin (2011-2020) sous peu. 

  • Les objectifs fixés ont-ils été atteignables ?

La stratégie que le ministre de l’Agriculture, des Pêches maritimes, du Développement rural et des Eaux et Forêts, M. Aziz Akhannouch, a présentée en 2011, a pour sa part été conférée à la SOREC, qui sera en charge de sa concrétisation. On peut aujourd’hui le considérer comme un véritable succès. Toutes les défaillances décelées ont désormais été corrigées.

Aujourd’hui la protection du cheval barbu est l’un des axes les plus importants. Et nous enregistrons des résultats encourageants, un effectif suffisant et la notoriété de cette race à l’échelle nationale et internationale. De même, les courses ont aussi été améliorées et nous ne pouvons qu’en ressentir une grande satisfaction. Et tout cela grâce en grande partie à la contribution quotidienne des professionnels puisque nous ne les appuyons que par le biais du Salon du cheval et des opérations permanentes de la SOREC au haras et sur les champs de courses.

Nous sommes si ravis d’avoir respecté nos engagements. Et on songe déjà en ce qui concerne l’avenir.

Qu'en pensez-vous ?

sport - Le Trec, une nouvelle méthode de randonnée équestre à adopter

Le Trec, une nouvelle méthode de randonnée équestre à adopter

actualites - Le cheval Rajeh, vainqueur du prix SM le roi Mohamed VI

Le cheval Rajeh, vainqueur du prix SM le roi Mohamed VI