Menu
dans

Polo : Les règles du jeu

sport - Polo : Les règles du jeu

Principe du jeu

Le polo est un sport dans lequel deux équipes de 4 cavaliers cherchent à envoyer une balle en plastique de 8,5 cm de diamètre dans le but adverse, en se servant d’un maillet d’environ 130 cm de long.

Il se pratique sur un terrain gazonné de 275 m de long et 145 m de large, auquel s’ajoutent des zones de décélération. Les buts sont marqués à chaque extrémité du terrain par deux poteaux en osier espacés de 7,3 mètres.

Déroulement des parties

Le match est réparti en 4 à 8 périodes ou chukkkas de 7 minutes 30 minutes, intercalées par des pauses de 3 minutes pour le changement de cheval. Les arbitres disposent de sifflets pour intervenir sur les fautes commises pendant le match, le rythme des périodes est fixé par une cloche ou une trompe.A chaque but marqué, les équipes changent de côté sur le terrain et le jeu reprend par un lancer de balle au milieu du terrain.

Règles du jeu

Le principal objectif des règles du jeu est de préserver la sécurité des joueurs et des chevaux.Si on permet de gêner un joueur en le poussant épaule contre épaule, d’essayer de suspendre son maillet pour l’empêcher de frapper la balle, on lui interdit de couper la ligne matérialisée par une trajectoire de balle mobile devant le dernier joueur qui la frappe juste, de zigzaguer devant un adversaire ou de faire une approche sous un angle trop ouvert.

Les arbitres

Deux juges de champ arbitrent à cheval, le plus près possible de l’action.En cas de désaccord, ils se fient à la décision d’un troisième arbitre qui suit le match depuis le bord du terrain.

Les fautes

Toute faute commise est sanctionnée par un coup franc sur place ou à des distances différentes du milieu du terrain, à 60 ou 30 mètres des buts de l’adversaire et ce, selon la gravité de l’infraction.

Les protections

Les joueurs se munissent d’un casque, souvent doté d’une grille de protection, ainsi que d’épaisses genouillères en cuir.Les membres des chevaux sont protégés par des bandes ou des protections plus rigides.La crinière des chevaux, le plus souvent d’origine argentine, est rasée et la queue est tressée pour que le cheval n’ait pas les mains ou le maillet emmêlés dans la crinière.

Laissez une réponse

Quitter la version mobile